Lors d'une balade nocturne sur le pont des Arts à Paris,

voilà ce que j'ai vu :

2013_08_23 Mariage Yiddish

Un peu de vent dans les voiles, une main qui tient une kippa, des mots en Yiddish et une femme qui n'a que d'yeux pour le rabbin.

Là, c'était pas du Rabbi Jacob, il était beau et émouvant ce mariage au milieu de la foule indifférente à leur union.

Les  10 personnes (photographes) avec qui je me trouvais sur ce pont des Arts n'avaient que d'yeux pour ces saloperies de cadenas qui me gâchent la vue et pour le coucher du soleil qu'ils essayaient d'immortaliser. Seule une personne (en dehors de moi) avait remarqué cette scène, à mes yeux bien plus exotique que tous les cadenas du monde.